Jardins Agdal de Marrakech

Les Jardins Agdal de Marrakech forment le plus ancien parc préservé de la ville. Avec la Médina de Marrakech et les jardins de Menara, ils ont été inscrits sur la liste des « Sites du patrimoine mondial » par l’UNESCO en 1985.

Les Jardins Agdal ont plus de 850 ans. Créés en 1157 pendant la dynastie almohade, ils s’étendent sur une superficie de 500 hectares – presque aussi grande que la ville elle-même à cette époque. Les premières plantes du jardin ont été cultivées au 12ème siècle, parmi lesquelles des oliviers, des orangers, des abricots, des raisins et des fleurs. Plus tard, des grenades et des figuiers ont été cultivés là-bas, ainsi que les palmiers dattiers, le citron, le noyer et les amandiers.

Il y a trois piscines d’eau dans le jardin. Le plus grand mesure 220 mètres de long et peut contenir plus de 200 000 mètres cubes d’eau. La légende stipule que les soldats almohades ont pratiqué la natation ici avant de traverser la Méditerranée en route pour conquérir l’Andalousie. Même les bateaux auraient été dans la plus grande piscine, et tout comme celui des Jardins Agdal, il détient un certain nombre de grandes carpes.

Les Jardins Agdal ont été marqués par l’histoire turbulente du Maroc

L’histoire turbulente du Maroc par la succession de dynasties au pouvoir a également marqué les Jardins d’Agdal. Après avoir été aménagés et plantés, il y a eu un changement au sommet, et Marrakech a perdu son statut de ville de résidence impériale à Fès. Les jardins négligés ont été rampés et ruinés avant que les Saadiens ne les restaurent au 16ème et 17ème siècle.

Après la fin de la dynastie saadienne, Meknès est devenue la nouvelle ville de résidence – et les Jardins Agdal ont été négligés à nouveau. Au 19ème siècle, les jardins ont été restaurés une fois de plus. La disposition actuelle des jardins et les murs qui les entourent remontent à cette époque.

Pensez Pendant votre séjour à une location voiture Marrakech avec Oyamacar